LE FILM 9.5 MM

Le « PATHÉ-BABY » n’est pas un jouet ; maintenant qu’il est entré à votre foyer, il en sera bientôt l’ami fidèle et toujours plus apprécié. Voici donc la première phrase de la notice d’utilisation du Pathé-Baby en 1922.

 

 

« Pathé Baby » est le premier système de cinéma amateur fabriqué par la société Continsouza à la demande de Pathé utilisant un film de 9,5 mm de largeur et à perforations centrales. Le « Pathé Baby » fut d’abord un petit projecteur à manivelle capable de projeter des courts films de format 9,5 mm d’une dizaine de mètres de pellicule. La base du cinéma est le 35 mm, il a été inventé au XIX° siècle. Grosso modo en prenant un film de 35 mm (celui du bon vieux 24x36) et en le coupant dans le sens de la longueur on obtient 2 films de 16mm, 3 films de 9,5 mm et 4 films de 8 mm. Pathé l’inventeur du cinéma chez soi a utilisé le 9,5 mm.

 

À l’occasion des fêtes de noël de 1922, Pathé lance sur le marché près de 20000 projecteurs « Pathé Baby ». À cette époque il était alors encore impossible en tant qu’amateur de tourner ses propres images, car aucune caméra n’était disponible sur le marché. Pathé proposait donc à la vente ou à la location un catalogue de 192 titres extraits de sa cinémathèque. Des actualités filmées « Pathé-Gazette » (1 bobine de 10m par quinzaine) étaient également disponibles par abonnement dès 1925. Ces films d’actualité se présentaient dans un petit chargeur en ferraille que l’on pouvait directement enclencher sur le projecteur.

En 1923, face à la demande et au succès des ventes du projecteur « Pathé Baby », la première caméra grand public au format 9,5 mm fut construite par la société Continsouza.Sous le nom générique de « Pathé Baby », la société diffusa toute une gamme de caméras et projecteurs jusqu’en 1946. C’est d’ailleurs à cette époque que sortit une caméra haut de gamme, la Webo M qui fut d’abord commercialisée en format 9,5 mm pour être ensuite déclinée en format 16 mm puis Super 8.

Rapidement d’autres constructeurs de matériel cinématographique utilisèrent ce format. Hors de France le 9,5 mm connut un grand succès dans toute l’Europe et plus particulièrement en Angleterre. Aux États-Unis, la diffusion fut faible car le format 16 mm était un concurrent sérieux jusqu’à la crise de 1929.

Maximilien Dumesnil – La Suite Numérique – www.lasuitenumerique.com
sources : http://fr.wikipedia.org/http://cinematographes.free.fr/ – http://pierreg.free.fr/ – http://cine9.5mm.free.fr/

CONTACTEZ-NOUS !

La Suite Numérique – 1 rue Jarente – 69002 Lyon – 09 82 47 98 79